5 idées reçues sur les retouches photo

24Déc

Cette idée d’article m’est venue, à force d’entendre trop souvent la même chose. À savoir: une photo ne se retouche pas. Un bon photographe, il shoote et hop il repart avec son cliché sous le bras. Souvent il s’agit de personnes qui ne s’intéressent pas vraiment à la photo. Mais pas seulement, j’ai déjà croisé des photographes amateurs qui tenaient le même discours. J’aimerais donc en finir avec ces idées reçues. Et peut-être que tout comme moi vous conviendrez qu’une photo doit dans la plupart des cas être retouchée.

1) A l’époque de l’argentique il n’y avait pas de retouches

Ce n’était pas sur ordinateur à l’époque, mais en chambre noire. Un grand classique était de modifier l’exposition dans certaines zones de la photo. Et il y avait même des termes pour cela « dodging » pour éclaircir une zone et « burning » pour l’assombrir. Des procédés bien spécifiques étaient employés tels que la chimie du film, le choix du papier, le recadrage, le travail au pinceau sur négatif ou directement sur le tirage, les collages, les montages… C’était juste beaucoup plus artisanal.

Arriver à obtenir une photo parfaitement exposée et s’en rendre compte sur son petit écran d’appareil photo est difficile et fastidieux. Pouvoir ajuster l'exposition en postproduction est souvent nécessaire.

Il y a même une différence sur certains appareils photo entre ce que vous cadrez et la photo que votre boîtier prendra. Quelques pourcentages en plus apparaissent sur les bords. Cela peut être gênant surtout lorsque pendant votre prise de vue, vous avez cadré au mm pour éviter de prendre justement un élément à la périphérie de votre image.

Lorsque l’on prend au format RAW, l’appareil photo ne rajoute pas de clarté, contrairement au format JPEG vous privant de mettre encore plus en valeur une photo urbaine par exemple.

Les exemples d'ajustements nécessaires en postproduction sont nombreux. On se rend vite compte, en s’intéressant à ce que fait notre appareil dans le détail, que repasser derrière lui est essentiel.

Mohammed Ali

Mohammed Ali  Thomas Hoepker - 1966

 2) Retoucher une photo c’est changer la "réalité" de ce qu’on a vu

Vous êtes dans votre fauteuil de salon et votre fenêtre donne sur un point de vue bien éclairé. Vous avez une vue d’ensemble où tous les éléments à l’intérieur et à l’extérieur sont correctement éclairés. Avec une photo impossible d’avoir le même rendu qu' à l’œil nu. Car la « réalité » que vous êtes en train d’observer,  ne peut être retranscrit par votre appareil photo.

Nos boitiers sont bien moins compétents qu’un œil humain. Il faudra faire appel à une technique en HDR pour s’en rapprocher. Prendre 3 photos et les fusionner. L’œil humain couvre un ensemble de 24 diaphs quand il s’adapte à la lumière ambiante et le fait automatiquement.

Enfin si tout comme moi, vous avez cette chance de ne pas être borgne, vous bénéficiez d’une vue en 3D. Alors oui ce que l’on voit et ce que l’on prend en photo est très différent. Et je ne serais dire lesquelles des deux représentent la « réalité »

lego

Erik Johansson - Votre cerveau interprète ce que vous voyez, contrairement à l’appareil photo.

3) Retoucher c’est dénaturer la photo

La retouche a pour objet d’exprimer notre créativité, elle peut également corriger les problèmes pendant la prise de vue, ou faire partie intégrante de notre workflow.

Vos photos de portrait gagneront en impact et mettront davantage vos sujets en valeurs si vous ajoutez du vignettage. Pourquoi vous en priver ?

Basculer votre photo couleur, en noir et blanc, sans vous être fermé la possibilité à la base d’avoir une version couleur. N’est-ce pas judicieux ?

Vous avez réussi une magnifique photo de paysage, mais une fois chez vous, vous découvrez que l’horizon est de travers. L’horizon en biais est fidèle à la photo que vous vouliez faire à la base?

Gérer la balance des blancs avant chaque photo peut vraiment être un casse-tête, surtout dans un environnement où l’éclairage change fréquemment. Pourquoi ne pas prendre les photos en balance des blancs automatique et adapter en postproduction dans un deuxième temps ?

Il y aurait une certaine noblesse lorsque l’on prend plus de temps pour faire les choses, et je pense que cette idée dépasse le sujet de la photo. Je ne suis pas de cet avis. Notre temps est précieux, si l'on a des outils ou des techniques qui nous permettent de gagner du temps autant en bénéficier.

Gondolier Venise

Gondolier à Venise après retouche

Gondolier  Venise

Gondolier à Venise avant retouche

Alors laquelle préférez-vous ?

4) Retoucher c’est tricher

La photographie est un art, il n’y a pas de règles, si ce n’est peut-être  de partir d’une ou plusieurs photos que vous avez prises. Au contraire, il faut faire preuve de créativité. Mettre en scène une photo, utiliser des filtres,  faire des pauses longues, retoucher sous Photoshop ou Lightroom. Il n’y a rien d’interdit. Je ne suis pas amateur de composite par exemple, on assemble une photo d’un décor avec celle d’un sujet, il n’empêche que c’est une discipline photographique comme une autre. Chacun ses goûts !

Il est aussi intéressant de souligner que pour certaines choses le photographe n'a pas le choix, il doit retoucher sa photo. Le format carré revient à la mode, or il est impossible d'obtenir une photo carrée avec les appareils photos actuels. Il est donc obligatoire de recadrer les photos au format carré en postproduction pour celui qui veut proposer ses images dans ce format.

1012paularesu07

Paul Aresu - Une photo composite

5) Retoucher ses photos ça permet de ne pas s’appliquer pendant la prise de vue

J’aimerais prendre les choses dans l'ordre inverse et dire qu’une retouche ne permet pas de faire d’une mauvaise photo une belle photo. Elle permet de sublimer des belles photos et de faire passer au cran au-dessus la plupart des photos. On ne corrige pas une mauvaise composition avec des retouches par exemple, mais pas seulement.

Voici une liste d’exemple de photos que des retouches ne sauveront pas:

  • Mauvais point de vue
  • Photo floue
  • Sujet inintéressant
  • Mauvaise lumière
  • Cadrage trop serré

Heureusement, le photographe ne sera jamais remplacé par une suite de logiciels.

Une question, une remarque, une idée… N'hésitez pas à me laisser un commentaire.



Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire