5 choses que j’ai appris avec “Serial Photographer”

29Jan

Mes livres photo préférés sont ceux des grands photographes et également ceux qui traitent de la photo sous un autre angle, ce livre en fait partie. Eric Forey n’en est pas à son coup d’essai. Il avait sorti précédemment « Photographier l’urbain ». Ce photographe se caractérise par son amour pour les formes géométriques, les couleurs et un style très épuré. Dans cet ouvrage, il nous explique tout l’intérêt de photographier en série et en profite pour illustrer le tout avec un grand nombre de ses photos.

1) S’entraîner à réfléchir série lors de la prise de vues

Pendant longtemps, je n’ai vu que peu d’intérêt à « réfléchir série » lors de mes sorties photo. En effet à quoi bon prendre uniquement des portes, des reflets ou des arbres, et risquer de passer à côté de photos sur des sujets qui me tiennent beaucoup plus à cœur. Il semble que j’avais tort.

Eric Forey nous démontre qu’il est judicieux de faire de petits exercices à court terme, comme photographier pendant 20mn toutes les courbes qui sont autour de nous, se concentrer uniquement sur des objets rouges ou prendre en photo tous les numéros que vous voyez. Ces entraînements auront un véritable impact sur votre vision des choses.

Selon notre parcours, culture, identité, nous n’allons pas prendre les mêmes choses en photo par défaut. Il est toujours amusant de faire un parcours avec d'autres photographes et voir le résultat à l'arrivée, les photos sont très différentes. Certaines choses attirent plus notre regard que d’autres. Ce travail de concentration sur des choses qui en temps normal ne retiennent pas notre attention, nous force à mieux regarder et ôter les filtres naturels que l’on a tous. Ces exercices n’ont ni besoin d’être systématiques, ni d’être prolongé très longtemps. Ils ont juste la faculté d’augmenter notre champ de vision.

2) Construire une série cohérente

Il ne suffit pas de mettre quelques photos contenant des éléments similaires, côte à côte, pour en faire une belle série. Il existe un nombre important de facteurs qu’il faut prendre en compte. Plus votre série comptabilise d’éléments identiques, plus elle gagne en homogénéité.

Le nombre de photos est un facteur décisif. On peut vraiment considérer une série à partir de 4 photos, un ensemble de trois photos s’appelle un « triptyque » et non une série. Il ne faut pas non plus avoir trop d'images dans une série, au risque de frôler l’indigestion. Notons que plus le nombre de photos est important et plus cela laisse une marge de manœuvre. Faire cohabiter de la couleur et du noir et blanc sera plus facile dans une série de vingt photos plutôt que dans une série qui ne contient que quatre photos.

Voici quelques exemples d’éléments qui pourront donner de la cohésion à votre série

  • Sujet : L’élément-clé de votre série, celui-ci peut être évident (voiture, boîte aux lettres, cabine téléphonique). Il peut être aussi quelque chose de subjectif. Comme l’émotion que vous ressentez à chaque fois que vous appuyez sur le déclencheur. C’est d’ailleurs amusant lorsque vous visitez une exposition photo. Il y a souvent des séries qui sont identifiables car les photos sont groupées. Formant parfois un carré par exemple pour une série de quatre photos. Il peut être difficile de trouver le sujet.
  • Point de vue : Contre plongé, au ras du sol, en hauteur…
  • Distance : Votre série gagnera en impact si votre sujet est toujours à la même distance.
  • Post traitement : Couleur, noir et blanc, il existe aussi beaucoup d’effets comme le HDR ou l’imitation du rendu de vieille pellicule d'argentique.
  • Focale : Une photo avec un 35mm ou un 200mm ne vont pas restituer la même ambiance. Dans la mesure du possible rester dans un périmètre autour d’une seule focale. L’idéale étant d’utiliser une focale fixe pour toute votre série.
  • Format du tirage : Paysage, portrait, carré, panoramique.
Série 'Happy Days' Eric Forey

Série réalisée par Eric Forey

Je vous propose un petit jeu, essayez de trouver quel est le point commun de la série ci-dessus. Un indice? Il s'agit d'un sujet subjectif. La réponse est à la fin de l'article.

3) Une série peut élever significativement le niveau d’intérêt de chaque photo qui la compose

Je me souviens d’un cadre photo chez une connaissance. C’était une série de portes disposées un peu en vrac. L’ensemble était harmonieux et coloré. On pouvait deviner malgré les plans serrés des portes que celles-ci venaient du monde entier. Il devait avoir une trentaine de photos et je ne m’en lassais pas. Il y avait toujours quelque chose de nouveau à remarquer. Pourtant, il ne s'agissait que de portes.

L’un des plus beaux exemples est peut-être les séries réalisées par le couple Allemand Bernd et Hilla Becher. Des sujets qui sur le papier n’ont aucun intérêt (usines, mines, silots à grain, hauts-fourneaux..) mais une fois rassemblés en série, de manière presque scientifique, forment un ensemble remarquable. Une chose à noter est qu’il y a une telle similitude dans leurs séries, que leur œuvre est en quelque sorte « une série de séries ». Et ceci sans jamais être ennuyeux ou répétitif.

maison becher

Série réalisée par Bernd et Hilla Becher

 4) Rendre la photo plus ludique

Quelquefois l’inspiration est difficile à trouver. L’environnement peut être trop familier à vos yeux ou la météo n’est pas au rendez-vous. Grace aux séries, vous pouvez toujours vous amusez à prendre des photos. Où que vous soyez et peu importe les conditions climatiques. Lancez-vous un défi ! Prendre que des traces de la nature en ville, cherchez des formes de lettres autour de vous (X, S, U..) ou imaginez que vous n’avez qu’un appareil à 36 pauses et donnez vous une heure pour les exploiter correctement. De plus ces jeux vous permettront d’amorcer des vraies séries qui viendront enrichir votre expérience lors de vos sorties photos. Quand vous avez 10 séries photo en cours dans un coin de votre tête, il y a toujours des choses intéressantes à photographier.

5) Photographier un même sujet et en faire une série

Il y a peu de règles pour les séries, on peut même se lancer dans certains challenges. Réaliser une série d’un même sujet par exemple. Toute la difficulté réside dans le fait qu’il ne faut pas se répéter et que chaque image doit apporter véritablement quelque chose de nouveau par rapport aux autres. Quelques pistes pour vous aider :

  • Revenir au même endroit mais avec une météo différente.
  • Effectuer des changements en post traitement (couleur, noir et blanc, balance des blancs…).
  • Venir à différentes heures de la journée.
  • Varier les angles de vue.

J’aime beaucoup une série pour de multiples raisons, notamment parce que le sujet est le même. À la base un photographe et sa copine qui partent en voyage. Elle est assez vite agacée que son homme s’arrête toutes les 15sec pour prendre des photos. Elle lui prend la main pour le faire avancer. Jusqu’ici tout ce qu’il y a de plus classique tragique. Sauf que celui-ci a l’idée de prendre sa copine en photo quand elle lui tire la main. Et plus tard décide d’en faire une série. L’idée est simple et pourtant terriblement efficace. Bien sûr, ils voyagent dans le monde en entier et sa copine est photogénique. Mais crée une série aussi originale et en plus arriver à faire participer sa copine alors qu’elle était réticente à la base, je tire mon chapeau.

Série Murad Osmann

Série réalisée par Murad Osmann

Le livre

Si certains pourraient se targuer du fait que tout a été écrit sur la photographie, ce livre est un bon exemple du contraire. C’est rafraîchissant de lire quelque chose de nouveau à propos de la photo. Le livre commence par une petite introduction sur les bases de la photographie et le matériel nécessaire. Ensuite, il développe sur le sujet principal en énumérant bon nombre de séries différentes, exemples à l’appui. Enfin une conclusion avec des séries d’autres photographes.

Un bon achat pour ceux qui veulent creuser le sujet ou avoir sous la main un grand nombre d’idées de photos urbaines de qualité. Ce livre aurait pu très bien s’appeler "Mon portfolio urbain". Et ça aurait été un ouvrage tout à fait crédible et tout aussi original. On a vraiment deux livres pour le prix d’un.

Citation issue du livre

« Écoutez-vous, affrontez vos peurs, vos envies, vos obsessions. C’est là que vous trouverez le ciment de vos séries, c’est là que vous vous rapprocherez de plus en plus d’une démarche artistique » Eric Forey

Réponse au jeu trouver le sujet de la série

Le nom de la série est "Happy Days", ici le photographe a voulu transmettre l'idée de bonheur des jours d'été.

Référence du livre

Titre : Serial Photographer
Auteur : Eric Forey
Editeur : Pearson
Langue : Le titre est anglophone mais le livre est bien en Français.
Nombre de pages : 239 pages
Lien amazon : Cliquez ici

 

Une question, une remarque, une idée… N'hésitez pas à me laisser un commentaire.



Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire