Le blog à 1 an !

01Nov

1 an déjà. Honnêtement, j’ai l’impression que c’était hier. Et quelle aventure ! Je n’aurais jamais imaginé que j’aurais pris autant de photos en l’espace de 12 mois. Ce blog est un moteur qui me pousse à sortir encore et encore. Chercher à immortaliser les choses qui attirent mon regard. Dire qu’à présent je prends même des photos de mariages ! Jamais je n’aurais cru cela possible il y a un an.

Il s’agit de mon premier blog et cela nécessite beaucoup de temps. Je le vois souvent comme un ogre, à qui je dois donner quelque chose à manger toutes les semaines et qui ne sourcillerait même pas si je lui donnais 100 articles en une journée: Il a toujours faim !

Reservé

On dit qu’il est préférable de fonctionner en système plutôt que par but, et ce blog en est un parfait exemple. L’idée de départ est simple: faire un article par semaine. Puis début 2015 je m’en fixe un nouveau: sortir prendre des photos au moins 3 fois par mois. Au bout d’un an cela m’a permis d’accomplir plus de choses que si je m’étais fixé un but précis; où je me serais probablement perdu ou lassé en cours de route. J’ai pu progresser significativement sur Photoshop et Lightroom, ou encore augmenter ma culture photo, grâce à la visite de divers expositions et festivals ou par le biais des livres et magazines.

Au départ j’avais d’autres ambitions pour le blog, et pour cause, nous étions trois initialement puis je me suis retrouvé seul au bout d’un mois. Il a fallu revoir à la baisse le nombre d’articles. Petit à petit je me suis rendu compte qu’il fallait sortir prendre des photos plutôt que de rester à la maison, écrire des articles. C’est difficile d’avoir une visibilité sur la toile, nous sommes nombreux ! Il faut connaître certaines techniques pour optimiser tout cela. Il s’agit en fait d’un « travail » à plein temps pour arriver à augmenter son nombre de visiteurs significativement au fil des mois. Et un travail, j’en ai déjà un… Alors pour que l’expérience reste plaisante j’ai préféré laisser de côté les articles un peu technique pour me concentrer davantage sur les expositions qui me plaisent ou proposer une sélection des meilleures photos prises récemment.

Houston

Ce blog m’a également poussé à ouvrir un compte Facebook pour en faire la promotion. J’ai donc découvert ce réseau et tout ce qu’il induit. Je suis assez mitigé au final car contrairement à l’idée de départ, il ne suffit pas d’avoir une page qui relate la vie du blog sur Facebook pour que les personnes s’y intéressent et que le nombre de visiteurs monte en flèche. Il faut avoir un maximum « d’amis », « liker » à gauche à droite, s’inscrire à des « groupes » , faire la publicité du blog dès qu’on en a l’occasion… Je n’ai malheureusement ni le temps ni l’envie pour cela. Mon blog est condamné à rester assez confidentiel, mais ca cela ne me pose pas de problèmes car je le fais autant pour les autres que pour moi-même.
Pour les cotés positifs. Cette année j’ai rencontré beaucoup de photographes amateurs et professionnels, visiter des salons, des expositions, des festivals, ramener de belles photos de voyage… J’ai également reçu quelques commentaires sympathiques de personnes du milieu et certains ont fait référence à mon blog sur leur site; Cela fait toujours plaisir.

Pour les côtés négatifs, je dirais que ma seule déception réside dans le peu de retour que je reçois de la part des internautes. Mais il faut relativiser : je suis le premier à fréquenter des blogs ou des sites régulièrement sur des sujets variés et à ne laisser aucun commentaire. C’est la beauté d’Internet, on consomme l’information gratuitement sans même devoir rendre des comptes.

Paris

En ce qui concerne le matériel, je suis assez content. J’ai acheté un Fujifilm X100T pour Noël (qui a baissé de 300 € depuis, c’est une excellente affaire) et au final, je m’en suis autant servi que mon 5D. Un achat judicieux donc. Concernant le 5D j’ai acheté et vendu mon 35mm Sigma Art car je m’en étais servi que deux fois en plus de 6 mois. Mon Fujifilm X100T est aussi un 35mm fixe, cela me faisait double emploi. Finalement, même si je perds un peu en qualité, je préfère avoir un appareil photo trois fois plus petit à objectif égal. Le regret est venu bien après, quand j’ai fait de la photo de mariage: le 35mm avec son bokeh d’exception et sa grande ouverture aurait été fort utile. Car impossible de prendre des photos de mariages avec mon compact Fujifilm ca ne fait pas très sérieux… Parfois la taille compte. J’ai acheté un 16-35mm d’occasion pour le 5D. Je l’ai utilisé souvent et notamment pour tous les mariages. J’aime les nouvelles possibilités qu’il offre et sa grande ouverture. Pour l’année qui vient je n’ai clairement pas besoin de matériel supplémentaire. Si je devais dépenser, ce serait, si je devais faire de la photo de mariage plus sérieusement.

Pour l’année qui arrive j’ai une certaine pression et excitation en même temps. Une certaine pression car il est clair que je dois au moins faire aussi bien que l’année qui vient de s’écouler, et une excitation car quand je vois le chemin accompli, je me demande bien ou je serais dans 1 an. Pendant cette période, je vais aussi déménager. Cela va m’ouvrir de nouvelles perspectives parce que je vais être beaucoup plus près de Paris et de quartiers que je n’ai pas l’habitude de fréquenter.

Venise

L’envie est toujours là, mais elle a évoluée. Je sens bien que marcher dans les rues de Paris sans but précis ne suffira plus. J’ai besoin d’un projet photo un peu plus élaboré que « prendre des photos de Paris ». J’ai quelques pistes mais pour l’instant rien de bien concret. Je dois continuer à réfléchir. Je dois aussi continuer à prendre des photos afin de me permettre de faire émerger mon « style ». C’est difficile de mettre le doigt dessus et seule la persévérance et le volume de photos permet de voir un certain lien à travers les photographies. Je commence à distinguer certaines choses. L’intérêt que l’on porte sur des photographes plutôt que d’autres nous permet aussi de savoir ce qui nous attire. Par exemple j’aime beaucoup les photos avec de belles couleurs comme celles de Harry Gruyaert ou Ernst Haas, mais aussi des photos en noir et blanc très contrastées comme celles de Daido Moriyama. La série de photos de Franck Bohbot sur l’architecture new-yorkaise ne m’a pas laissé indifférent non plus.

Enfin merci à vous, de venir me lire des quatre coins du globe. C’est un vrai plaisir de partager ma petite expérience avec vous. Alors, partons sans plus attendre pour de nouvelles aventures… L’appareil autour du cou !



Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire