Leçon de Composition 2: Sujet bien contrasté

30Déc
Josef Koudelka 3

© Josef Koudelka / Magnum Photos / FRANCE. Hauts-de-Seine. Parc de Sceaux. 1987.

Disclaimer

Cet article fait partie d'une série, qui est en grande partie la traduction en français d’articles en anglais provenant de mon blog préféré sur la street photography, celui d'Eric Kim. Il s’est imposé comme la référence en la matière. Ses articles sont denses, intéressants et très accessibles, vous ne trouverez pas d’équivalent dans un livre ou dans un magazine. J’ai la chance de pouvoir lire l’anglais assez facilement et je vais vous en faire profiter. Mettre sur son blog du contenu d’un autre site, c’est une idée un peu incongrue au départ. Cela l’est moins si l’auteur du contenu d’origine l’a rendu open source et si il y a également un travail de traduction et d'enrichissement dessus.

J’ai malgré tout hésité, puis j'en suis venu à la conclusion que le but du blog était avant tout de permettre au plus grand nombre de bénéficier de conseils gratuitement. Le texte ne sera pas totalement fidèle, il y aura des choses modifiées, supprimées et ajoutées, car oui cela ne sera pas qu’un exercice de traduction, je vais ajouter également mes commentaires. Donc si vous connaissiez l’article en anglais vous pourriez bien apprendre des choses supplémentaires.

Sujet bien contrasté

Toutes les photos de cet article sont la propriété de leurs photographes.

On va continuer notre parcours dans la composition avec "les sujets bien contrastés". Désolé pour la dénomination un peu obscure, mais je n'ai pas trouvé mieux !

L'une des choses essentielles pour obtenir une photo réussie, c'est une bonne "lecture" de celle-ci. En d'autres termes si vous regardez une photo, est ce que vous pouvez rapidement comprendre ce qu'il se passe et est ce que tous les sujets sont clairement identifiables.

Un des plus grands principes photographiques est si la photo a un sujet qui se détache bien de son arrière plan. Ce qui revient à avoir un fort contraste entre le sujet et son arrière plan. Par exemple, avoir un sujet éclairé devant un arrière plan sombre, ou un sujet sombre devant un arrière plan clair.

Figure 1

Figure 1: Remarquez comment il est facile de distinguer ce point noir sur ce fond blanc

.

Figure 2

Figure 2: Remarquez comment le point blanc se détache bien de son fond noir.

Si vous regardez les 2 images précédentes, vous pouvez constater avec quelle facilité le point noir se détache du blanc et inversement, le point blanc du fond noir. Il y a un fort contraste qui permet de bien distinguer le sujet principal.

Regardons comment ce principe est important en street photography. On va voir quelques exemples où il y a un fort contraste sujets/arrière-plan.

Henri Cartier-Bresson / Espagne. Valence. 1933

Henri Cartier-Bresson contraste

© Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos / SPAIN. Valencia. 1933.

Cette photo d'Henri Cartier Bresson est un bon exemple. Avant tout, il se dégage de cette photo quelque chose d’irréelle. Celui qui a souvent expliqué ce qu'est "l'instant décisif" nous en montre la parfaite illustration. Au premier coup d’œil, on ne sait pas ce qu'il se passe. Il y un sinistre mur peint en noire (décrépi et égratigné). Un petit enfant habillé tout en blanc, semble en transe, il parcourt le mur avec sa main gauche.

En termes de contenu, cette photo est forte. Elle vous met mal à l'aise et vous invite à réfléchir plus profondément à ce qu'il se passe réellement.

En termes de contraste, la photo fonctionne vraiment bien aussi. Vous avez le garçon tout de blanc vêtu contre un arrière plan vraiment noir et sombre. Il se détache bien et la séparation est nette entre le garçon et l’arrière plan.

Imaginez comment la lecture de la photo aurait été difficile si le garçon avait porté une couleur plus sombre.

Henri Cartier-Bresson2

Imaginez si le garçon était vêtu d'une blouse noire. Notez comment il est difficile de le séparer de l’arrière plan.

Sur la photo du dessus, un assombrissement de la couleur de la blouse a été effectuée (il faut imaginer s'il avait porté une blouse plus foncée). Maintenant on ne peut plus distinguer clairement le garçon. Il n'y a pas un fort contraste entre le garçon et l’arrière plan et on le ne voit plus très bien. Il devient plus comme un caméléon (ce qui est une mauvaise chose sur les photos, si vous voulez avoir vos sujets facilement identifiables)

Josef Koudelka / FRANCE. Hauts-de-Seine. Parc de Sceaux. 1987

Josef Koudelka contraste

© Josef Koudelka / Magnum Photos / FRANCE. Hauts-de-Seine. Parc de Sceaux. 1987

Dans cette photo, il y a un arrière plan très froid et morose. Au milieu de cette photo, un chien nous regarde, mais avec sa silhouette entièrement noire et ses oreilles pointues, on dirait presque un chien démoniaque, tout droit venu des profondeurs de l'enfer. Notez comment ses oreilles pointues se répètent avec les petits triangles formés par les arbres en arrière plan, il s'agit d'une répétition de formes intéressante.

Ce qui fonctionne bien dans cette photo, c'est le fait qu'en termes de contraste, il y a un sujet très sombre sur un arrière plan blanc. Le chien ressort bien et possède un fort contraste contre l’arrière plan blanc, vous pouvez le distinguer facilement.

Josef Koudelka

Vous pouvez voir comment la sombre silhouette du chien se délimite bien de l’arrière plan blanc.

Maintenant, imaginez l'inverse: si vous aviez un chien blanc sur un fond noir. Ce n'est pas un cas de figure incongru, il existe des loups arctiques, naturellement blanc qui évoluent dans un environnement blanc également (Parfait pour se camoufler et chasser plus facilement).

Josef Koudelka4

Après une modification sur Photoshop pour changer la couleur du chien en blanc, on distingue encore la silhouette du chien mais cela devient très difficile.

Vous pouvez observer la version modifiée avec Photoshop ci-dessus. Notez comment vous pouvez encore distinguer le chien mais comme c'est devenu difficile, comparé à sa version noire. On peut dire que dans ce cas il y a un mauvais contraste du sujet.

Analysons d'autres exemples.

Christopher Anderson / VENEZUELA. Caracas. 2006.

Christopher Anderson

© Christopher Anderson / Magnum Photos / VENEZUELA. Caracas. 2006.

Voici un autre excellent exemple de fort contraste entre le sujet et son arrière plan. Vous avez un sujet sombre (l'homme avec les cornes de démon) contre un arrière plan blanc. Vous avez également la silhouette d'une croix sombre contre le même mur blanc. Les deux sujets fonctionnent bien.

Pour comprendre à quel point le timing est crucial en street photography. Imaginez la lecture de la photo si elle avait été prise une demi seconde plus tard.

Christopher Anderson2

Une version modifiée avec Photoshop. Imaginé si Christopher Anderson avait prit la photo une seconde plus tard. Notez comment il est difficile de comprendre ce qu il se passe et comment la silhouette se confond avec l’arrière plan.

Si vous observez la 2e photo, celle-ci a un faible contraste parce qu'il n'y a pas une séparation claire entre l’arrière-plan blanc et le sujet. On ne voit plus que la corne de gauche notamment. Ce qui enlève beaucoup d'intérêt à la photo.

Avoir un espace blanc autour de votre sujet est essentiel si vous avez un sujet sombre. Il est primordial dans cette photo de Christopher Anderson.

Christopher Anderson3

Notez l'espace blanc atour du sujet.

Dans cette image, une délimitation rouge a été ajoutée autour du sujet. Notez comment la silhouette noire de l'homme est entourée de blanc, avec aucune zone noir qui vient se superposer.

Christopher Anderson4

Maintenant en délimitant également la croix.

Le second sujet (aussi important que le premier) dans cette photo est la croix. La puissance du symbole qui émane de cette photo est dû à la juxtaposition de cette ombre démoniaque et de la croix (le bien contre le mal).

De la même façon il y a un espace blanc tout autour de la croix, sinon la photo n'aurait pas fonctionné non plus.

Maintenant imaginons que la photo aurait été prise légèrement plus tôt. Avec la croix un peu plus à droite et non plus à gauche:

Christopher Anderson5

Imaginons que la croix était un peu plus à droite, dans la zone sombre. Maintenant on ne peut plus distinguer l’intégralité de la croix et la photo est ratée.

Dans la version modifiée (partant du principe que Christopher Anderson avait prit la photo quand la croix était un peu plus à droite). On ne peut plus voir la croix entièrement. Le fait de bien avoir un espace blanc autour de la croix est important pour la visibilité. Une nouvelle démonstration que le timing est important.

Nikos Economopoulos / TURQUIE. 1988

Nikos Economopoulos

© Nikos Economopoulos / Magnum Photos : TURQUIE. 1988

Voici un autre excellent exemple de l'importance d'avoir un fort contraste entre le sujet et son arrière plan.

Difficile d'avoir les coulisses de la mise en scène. Mais on peut considérer que c'était conscient de la part du photographe de placer la fille habillée en blanc devant la zone sombre de la caravane.

Imaginons le résultat si la fille se tenait un peu plus à droite:

Nikos Economopoulos2

Si la fille était placée un peu plus à droite, il devient difficile de la voir correctement. Le contraste entre le sujet et son arrière plan n'est pas assez prononcé.

Si la fille était située un peu plus à droite, sa robe blanche se camoufle trop avec l’arrière plan gris de la caravane. On ne la voit plus distinctement, elle devient presque invisible.

La clé pour réussir cette photo était de la placer devant cette porte ouverte :

Nikos Economopoulos3

Notez l'espace noir qui entoure la fille habillé en blanc. Cela lui permet de bien se séparer de l’arrière plan.

Vous avez vu qu'il était important pour une meilleure lecture de vos images que le sujet se distingue bien et par conséquence qu'il possède un fort contraste avec son arrière plan.

Comment appliquer ce principe pour vos photos?

Bien sûr la théorie c'est bien, mais la pratique c'est encore mieux ! Regardons comment mieux incorporer cette technique dans nos photos.

1. Regarder l’arrière plan avant de regarder votre sujet

Eric Kim

Eric Kim. Seoul, 2009

En général on cherche un sujet intéressant et ensuite on prend la photo en espérant que l’arrière plan fonctionne. Le problème avec cette approche, est que l’arrière-plan est souvent laid, sans intérêt, et fusionne trop, en termes de contraste, avec le sujet.

Une meilleure stratégie, est de chercher un arrière-plan sombre et intéressant puis attendre qu'un sujet "clair" qui vienne s'incorporer parfaitement dans la photo.

Par exemple dans la photo ci-dessus, prise en Corée, Eric Kim a attendu que la bonne personne (une femme vêtu de blanc) rentre dans cette scène plutôt sombre. Afin d'appliquer la technique que l'on vient de voir.

2. Utiliser un flash

Eric Kim2

Eric Kim, Downtown LA, 2011

Utiliser un flash est une superbe technique pour créer un fort contraste. Par exemple dans cette photo d'ongles de femme prise dans le centre ville de Los  Angeles, Eric a utilisé un flash qui a rendu le fond de l'image complètement noir. Seuls les ongles et les mains sont illuminés. On peut reproduire la même chose et créer un fond noir, en prenant une photo avec un flash synchronisé et une vitesse rapide.

3. Chercher la lumière

Eric Kim3

Eric Kim. Tokyo, 2011

Souvent lorsque vous avez des sujets qui s'introduisent dans la lumière ou qui évoluent  à l’intérieur, vous pouvez créer de fort contraste. Pensez par exemple aux photos prisent à contre jour.

Sur la photo ci-dessus prise à Tokyo, un homme est en train d'effectuer une gestuelle intéressante. La scène se déroule dans le métro, un faisceau de lumière venant d'au dessus, illumine l'homme. Le faisceau aide à faire ressortir le sujet du reste.

4. Le Dodge & Burn

Eric Kim4

Eric Kim. Tokyo, 2011

En faisant un Dodge & Burn, vous pouvez créer plus de contraste entre le sujet et son arrière-plan. Dans cet exemple, la silhouette de l'homme a été sciemment sous exposé pour le rendre totalement anonyme.

5. Demander à vos sujets de bouger

Eric Kim5

Eric Kim. Lansing, Michigan. 2013

Dans cette photo d'un promoteur de match de boxe, dans le Michigan aux Etats Unis, il a été demandé à l'homme de se déplacer contre l’arrière-plan blanc, afin d'obtenir un meilleur contraste.

Si vous prenez en photo un sujet qui est blanc ou avec des vêtements clairs, il serait préférable de lui trouver un fond plus sombre. A l'inverse si vous avez un sujet plus foncé (ou avec des vêtements sombres), il serait mieux de chercher un fond clair.

Conclusion

La visibilité et le contraste en photo sont extrêmement importants. Ils permettent à vos lecteurs d'identifier facilement vos sujets et leur arrière-plan.

N'oubliez jamais de vous déplacer (pour avoir un meilleur angle et mieux superposer votre sujet à son arrière-plan), pensez à prendre vos photos au bon moment, le timing est essentiel. Et si vous êtes du genre à interagir avec les personnes, n’hésitez pas à leur demander de se déplacer pour obtenir un meilleur contraste et de meilleures photos.



Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire