Critique photo #0

16Mai

Le blog suit son petit bonhomme de chemin et j’ai envie de faire plus amples connaissances avec  vous, mes lecteurs. Après tout cela fait maintenant presque deux ans que ce blog est né et je ne vous ai pas assez donner la parole. Alors, j’ai une petite idée de comment on pourrait arranger cela…

Tout d’abord, j’ai une anecdote à vous raconter. Dans le cadre de mon travail, je devais ramener mon pc pour une réinstallation complète. Rien de passionnant. Je donne mon pc au technicien et je comprends vite que je vais passer un certain temps avec lui. Je commence donc à regarder un peu autour de moi et là je vois un sac à dos posé sur un bureau, un sac à dos Manfrotto ! En fait, le même sac que le mien. Je me presse de lui demander avec une certaine gourmandise si ce sac est le sien et s’il fait de la photo. Il me répond que oui et ajoute que c’est même sa passion. Je m’empresse de lui demander s’il peut me montrer quelques unes de ses photos. Sa réponse m’a beaucoup surprise. Il m’a rétorqué : « Oui, mais à une condition, je ne veux aucune critique ».  Je n’avais aucune intention de critiquer ses photos et pourtant  juste l’idée que je puisse être un peu dur sur l’une de ses photos semblait lui être insupportable.

Nos photos sont intimement liées à nous, c’est indéniable, mais nous ne sommes pas nos photos. S’il est toujours difficile d’avoir ce détachement cela me parait néanmoins nécessaire. Je n’aime pas non plus qu’on dise du mal de mes photos. Lorsque cela est fait de manière constructive et dans le but de me faire progresser alors au contraire je suis extrêmement reconnaissant d’avoir quelqu’un qui veut m’aider. On a tous des photos ratées et elles sont obligatoires pour nous guider vers une meilleure maîtrise de notre art. Robert Doisneau disait : « Si je savais prendre une bonne photographie, je le ferais à chaque fois ». Alors, on peut se rassurer, il semblerait que cela arrive même aux meilleurs d’entre nous !

Quelqu'un a dit critique?

Quelqu'un a dit critique?

Vous l’avez déjà compris (et depuis longtemps vu le titre de l’article). Je vous propose d’effectuer pour vous quelques critiques photos. Pour cela, je vais avoir besoin de votre aide… En effet cette fois je ne vais pas passer à la loupe les photos d’Henri Cartier Bresson, de Robert Franck ou d’Alex Webb mais plutôt me pencher sur vos photos ! Le but étant de vous donner quelques pistes pour les améliorer. Rassurez-vous, il n’y aura pas de méchanceté, il ne s’agira que de critiques constructives et cela restera anonyme.

Le principe : vous m’envoyez 5 photos à mon adresse mail oeildansobjectif@laposte.net. Votre série de 5 photos sera présentée avec les autres séries que j’aurais reçues. Je donnerai mon avis sur chacune des photos individuellement ainsi que sur toute la série. Votre nom ne sera pas cité, et on ne pourra pas déterminer à qui appartiennent les photos à part bien sûr si vous avez décidé de personnaliser ou laisser une signature sur la photo. Merci de sélectionner autant que possible des photos en rapport avec ce que je fais (street photo,  vacances,  reportage, mariage, paysage..) .

La critique de photo n’est pas quelque chose d’anodin. Honnêtement j’adore avoir des avis extérieurs sur ce que je fais. Le vrai problème, c’est qu’il est essentiel de savoir d’où vient la critique pour lui apporter du crédit ou non. Je me souviens d’une mauvaise expérience, il y a 1 an environ où j’ai posté une photo dont j’étais assez content sur un forum de critique photo (ce fut l’unique fois). La photo n'est pas la meilleure que j'ai faite, mais je voulais justement un avis sur comment l’améliorer. Rapidement, quelqu’un est venu et m’a laissé un commentaire, ma photo était sans grand intérêt à ses yeux puisqu’elle ne lui procurait aucune émotion.

Quand j’ai lu sa critique, j’ai eu un sentiment d’effroi et de frustration. « Procurer de l’émotion » ? Ce serait donc LE critère passe partout pour déterminer si une photo est réussie ou non ? La critique était un peu facile et surtout pas constructive, j’étais censé faire quoi après ? Et qu’est-ce qui lui procure de l’émotion ? Il y a de fortes chances que ce soit des choses différentes de moi. C’est une voie sans issue. Cette critique était subjective. L’émotion se situe où exactement ? Par exemple dans le cas de photos de bâtiments, de portraits, de nourriture, de paysage…

La deuxième chose de déplaisante dans cette expérience est que je n’avais aucune idée de qui j’avais en face de moi, un photographe aguerrit ? Un professionnel ? Ou un amateur qui a deux mois de photos derrière lui et qui passe son week-end à critiquer les photos des autres. Aucune idée. Le problème est bien là. Si demain un photographe de l’agence Magnum me dit cette photo je l’aurais plus vu en noir et blanc ou je verrais plutôt ce recadrage. Là je dis « Oui monsieur », parce que je sais que la personne en face de moi sait de quoi elle parle.

 

La photo sans émotion

Alors bien sûr je ne suis qu’un modeste photographe amateur. Cela sera un véritable challenge pour moi car ce n’est pas évident comme exercice. Si vous me suivez c’est que vous apprécier l’analyse que je fais sur certains sujets. Vous savez que la photo est une passion et que je consacre du temps dans ce domaine (festivals, des expositions, livres photos... ). J’espère vous donner quelques conseils pour vous aider à aller dans la bonne direction.

Ne soyez pas timide, encore une fois vous ne risquez rien à part peut être un conseil qui pourra mettre en lumière quelque chose que vous n’avez pas vu jusqu ‘ici. J’attends vos 5 photos avec impatience à mon adresse email oeildansobjectif@laposte.net. Quand j’aurais un nombre suffisant de séries je ferai un article avec mes commentaires. Je compte sur vous !



Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire